None of your business
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Young Folks - Rune&Heart I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
H. Petra Limovitch
Admin
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Young Folks - Rune&Heart I   Sam 28 Avr - 15:16

"All we care 'bout is talking, talking only me and you"


La plupart des gens n'aimaient pas prendre les transports en commun. Lorsqu'ils le faisaient, c’était souvent parce qu'ils n'en avaient pas le choix : le temps n'était pas propice à la marche, ils étaient pressés, n'avaient pas de voiture... Ils s'engouffraient alors dans le ventre d'un bus ou d'un métro et se hâtaient d'en sortir, une fois arrivés à destination. Dans le cas de Petra Limovitch, ou Heart Blade pour ses parents, la situation était un tantinet différente : prendre les transports en commun était pour elle source d'un plaisir incomparable. Elle se délectait de ces espaces confinés où les auras des gens perduraient bien après leur départ. Ces auras dont elle tirait l'énergie pour se l'approprier, sans aucun scrupule puisque c'était l'unique moyen pour elle de survivre. Il lui arrivait ainsi de passer une journée entière nstallée dans la rame d'un métro ou à l'arrière d'un bus, à collecter discrètement l'énergie qui lui était nécessaire pour vivre. Ses pensées en profitaient pour vagabonder et son corps agissait instinctivement, détectant les sources d'énergie, prononçant les mots pour ouvrir ses paumes et aspirant méthodiquement chaque lambeau d'âme à sa portée. Après une telle journée, elle pouvait tenir plusieurs jours avec quelques lambeaux récupérés hasardeusement ici et là mais sa nature d'Absorbeuse la rappelait toujours à l'ordre et il lui fallait repartir remplir en profondeur ses réserves.

En ce jour d'avril 2012, elle se trouvait ainsi dans l'obligation de retourner faire des réserves. Cela faisait un peu plus de deux semaines qu'elle vivait sur une collecte, fructueuse, certes, mais qui commençait à s'affaiblir considérablement. Le matin-même, alors qu'elle courrait comme à son habitude, elle avait été pris de vertiges à mi-parcours et s'était trouvé dans l'obligation de rentrer chez elle pour éviter de s'évanouir au milieu de la rue. Ses parents l'avaient réprimandée lorsqu'ils avaient compris ce qui la faisait rentrer si tôt et elle leur avait promis de partir se nourrir, dans la journée. Le concept d'absorption ne la dérangeait pas, elle prenait plaisir à absorber mais elle devait admettre qu'elle oubliait parfois en avoir besoin, à force de cotôyer des humains. Ce n'était, souvent, que quand un fort taux d'âme se promenait autour d"elle qu'elle passait instinctivement en mode Absorbeuse pour se nourrir. Et cela arrivait principalement dans les transports en commun. Prenant les Escalators qui menait au niveau intermédiaire de la station, celui où se trouvaient les caisses et les bornes de passage, elle profita de l'odeur douce qu'exhalaient les auras sur les quais de la station et ferma les yeux, comme si cela pouvait lui permettre de les capter à cette distance. Cet abandon quasi total lui valut de trébucher, a la fin des Escalators. Chance ou hasard, la proximité d'une jeune femme lui permit de se rattraper à quelques centimètres du sol.

- Excusez-moi, lâcha-t-elle immédiatement en relevant son regard vers deux orbes d'un bleu glacé qui la firent s'arrêter un instant avant qu'elle ne se redresse, l'air faussement dégagé. L'expression résolument fermée de celle qui lui avait permis d'éviter la chute la mettait mal à l'aise. Elle connaissait des humains à l'allure et au verbe méprisants mais ils n'atteignaient pas le degré d'indifférence de celle qui lui faisait face. Consciente qu'elle devait dévisager d'une façon affreusement malpolie l'inconnue, Petra la lâcha et s'éloigna d'un pas.

Elle savait qu'elle aurait du saluer et tourner les talons pour partir se nourrir mais elle avait la sensation qu'elle louperait quelque chose d'important en faisant cela. C'était une impression discrète, qui aurait presque pu passer inaperçue si elle n'avait pas croisé le regard de la jeune femme. Sauf que cela n'avait pas été le cas. Elle l'avait fait et désormais une sensation diffuse qu'elle ne reconnaissait pas était présente en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doppelwelt.bbfr.net
Rune Draconis

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   Sam 28 Avr - 18:03

Le monde des humains faibles et mortels offre un refuge sûr. En tout cas, Rune s'y plaisait bien. Rune pour les très rares intimes, c'est-à-dire lorsque certains compatriotes lui rendaient visite, autant dire très peu souvent, voir quasiment jamais ; en même temps, la situation ne s'y prêtait pas. Pour le reste du monde elle n'était donc qu'Aryana, et bien qu'elle ait choisi son nom d'emprunt autant que sa nouvelle situation, elle ne pouvait empêcher les pensées mélancoliques qui lui faisaient regretter le royaume des elfes. Arrivée dans le monde des humains, il lui avait fallu trouver rapidement de quoi s'occuper comme les autres jeunes gens de son âge, aussi avait-elle opté pour l’université. Mais pas question d'aller s'enfermer dans un local refluant d'odeurs chimiques pour essayer de déchiffrer des formules à longueur de journée... Aryana en était intellectuellement capable mais moralement ne voulait pas s'y résoudre. Elle choisit donc une branche artistique, qui correspondait déjà plus à ses goûts. la jeune fille espérait que ses études ne se prolongeraient pas trop, mais dans le doute avait commencé à réfléchir à une situation qui lui procurerait une certaine stabilité, bien que la seule idée de vivre pour toujours chez les humains la répugnait. Elle était une elfe, elle vivrait plus longtemps qu'eux, elle n'allait pas rester à moisir ici...

La petite routine qu'elle était en train de se forger n'était qu'un plan de secours après la catastrophe qui s'était déroulée dans son ancien royaume, au moins ici elle se savait en sécurité pour un moment. Finalement, cette situation de double vie l'amusait ; en croisant les gens dans la rue, à voir leur regard vide et leur allure pressée, elle se sentait légère de son propre sort. Au moins elle ne s'ennuyait pas. Ces gens qui la détaillaient parfois de haut en bas ne savaient rien sur elle, et cela lui faisait plaisir, elle les trouvait ignorants, jamais ils ne pourraient se douter de qui elle était vraiment, elle, Rune, la fugitive du royaume des elfes, un membre de la révolte du peuple contre le tyran... Ici elle continuait parfois à envoyer des missives secrètes pour donner quelques ordres, mais elle était bien à l'abri. Personne ne la trouverait.

Alors, en ce beau matin d'avril, lorsqu'elle fit son exercice quotidien de relaxation pour faire disparaître les tatouages typiques de sa race, et ainsi adopter sa forme humaine, elle se sentit parfaitement bien. En vérifiant dans la glace, elle en profita pour arranger les quelques mèches brunes qui tombaient devant ses yeux de glace. Pour résoudre le problème, elle en fit une longue natte, qui atteignait le bas de son dos. Comme ça, ça passerait mieux. Parfois dans la rue les gens la dévisageaient avec curiosité, c'était plutôt gênant, mais Aryana commençait à s'y faire. Elle partit donc sereinement vers la station de métro la plus proche, afin de rejoindre son université. Elle sortit du wagon, jouant des coudes parmi cette foule bruyante et piétinante d'humains en route vers leur lieu de travail, et tâchait d'en éviter le plus possible tout en enroulant ses écouteurs autour de son MP3 ; autant dire que ce n'était pas une tâche aisée. Alors qu'elle était enfin parvenue à s'extirper de la masse et qu'elle se dirigeait vers les escalators en pestant contre tous ces idiots, elle se heurta à quelqu'un, et levant le nez, aida une jeune fille blonde à se redresser. Retenant un soupir d'exaspération contre ces humains qui ne regardent jamais où ils mettent leurs grands et bêtes pieds, elle s'apprêtait à lancer un regard glacial à l'inconnue pour lui faire comprendre son mécontentement. Mais la façon dont la jeune fille la dévisagea avec un air un peu hébété la surpris ; bien sûr, la plupart des humains lui jetaient un regard décontenancé face à la force du sien, mais dans celui de la blonde, il y'avait quelque chose de plus qu'Aryana n'avait jamais rencontré avant.

L'échange prit fin lorsque l'inconnue, consciente de l'impolitesse de son acte, recula d'un pas, et Aryana cligna des yeux. Elle avait l'impression que cinq minutes s'étaient déjà écoulées, et se rappela les mots de la jeune fille lors de leur collision, aussi passa-t-elle une main dans ses cheveux et répondit d'une voix assez neutre :
- Pas de mal.
Mais quelque chose dans l'attitude bloquée de la jeune fille l'intriguait, elle ne voulait pas en rester là. Quand elle ne comprenait pas quelque chose, elle faisait toujours tout pour obtenir une réponse. Aussi elle toisa la blonde d'un regard où se diffusait une vive curiosité, contenue quand même par l’impressionnante froideur du bleu glacé de ses iris.
- Vous allez bien ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H. Petra Limovitch
Admin
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   Ven 4 Mai - 18:29

Aucune réponse ne vint accueillir ses excuses. Seul le silence était là, s’étendant davantage à chaque seconde qui passait. Aussi étrange que cela puisse paraître, Petra ne s’en sentait pourtant pas incommodée. Elle se trouvait de nouveau à l’aise et ne pensait pas qu’elles avaient l’air ridicule, ainsi figées au pied des escaliers mécaniques. Elle ne se disait pas que certains se demandaient ce qu’elles faisaient toutes les deux, silencieuses et attentives, dévisageant chacune celle qui lui faisait face. Non, vraiment, ça ne lui traversait pas une seule seconde l’esprit. Elle était trop fixée sur sa vis-à-vis pour cela pour cela. Même les sons que faisaient les autres usagers en arpentant le dallage autour d’eux ne parvenaient pas réellement à atteindre ses tympans, tant elle était concentrée sur l’inconnue en face d’elle. Celle-ci fit brusquement reprendre vie au cours des choses en passant une main dans ses cheveux, geste tellement banal qu’il atténua immédiatement l’impression insidieuse provoquée par son regard étrange. Quelques instants plus tard, sa voix atone répondait à Petra :

- Pas de mal.

Instantanément, la blonde se trouva aussi déçue que ridicule. Il lui semblait qu’elle avait eu une mauvaise perception de la situation et qu’il n’y avait plus rien d’extraordinaire dans le regard de la brune. Parce qu’il était impossible qu’une personne sortant de l’ordinaire soit aussi… Normale dans son comportement. Néanmoins, un nouveau contact direct avec les yeux couleur de glace la rassura quant à sa perception : l’inconnue n’était pas mademoiselle-tout-le-monde. Elle devait juste agir selon un modèle, celui des gens normaux, pour se fondre dans la foule ou simplement parce qu’elle était bien éduquée, même si pas forcément comme tout le monde. Il semblait d’ailleurs à Petra qu’elle avait été elle-même identifiée comme étant légèrement différente ou à part puisque la brune avait quelque chose comme une légère étincelle de curiosité noyée dans le bleu de ses yeux. La question qui suivit de près cette découverte la conforta dans son idée :

- Vous allez bien ?
- Grâce à vous, oui, répondit-elle instantanément en hochant la tête simultanément. Je vous en remercie, d’ailleurs. J’espère que je ne vous ai pas fait mal, ajouta-t-elle en la jaugeant légèrement, ses yeux bruns paraissant un peu plus foncés qu’à l’ordinaire.

Elle n’arrivait toujours pas à discerner clairement la particularité de son interlocutrice. Ce fait combiné à leur échange qu’elle ne pensait pas allait quelque part fit renaître un certain malaise en elle. Malgré l’intérêt réciproque qu’elle percevait entre elles, elle avait la sensation que leurs paroles étaient vides, dénuées de sens véritable, qu’elles allaient les séparer par la fatalité de leur inintérêt. Et cette sensation était loin de lui plaire. La faim commençait en plus à la tenailler, ce qui impliquait qu’elle se trouvait moins disposée à chercher à comprendre qui était réellement la brune, bien que cela l’intéressât toujours. Désignant de l’index les bornes automatiques, elle reprit alors rapidement la parole :

- Je vais peut-être vous paraître étrange mais si vous voulez, on peut continuer à discuter en allant vers les quais, non ?

La proposition avait été ponctuée par une expression de pure innocence, ses yeux s’écarquillant légèrement et sa bouche prenant une tournure enfantine. Au fond d’elle-même, Petra avait la conviction que l’inconnue allait décliner sa suggestion. C’était ce que feraient la plupart des gens, après tout. Mais étant donné qu’elle avait également la certitude que l’inconnue n’était pas vraiment la plupart des gens, elle se tenait prête à une surprise. Au fond d’elle, le sentiment de malaise s’éteignait à nouveau doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doppelwelt.bbfr.net
Rune Draconis

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   Sam 5 Mai - 13:36

Aryana sentait dans le regard de son interlocutrice comme une interrogation, et il lui paraissait qu'elle avait déjà trouvé quelques réponses en la toisant. Aussi elle en profita pour lui rendre ce regard, et détailla discrètement la jeune fille. Grande, blonde, des yeux marrons. Elle avait un air commun à tout le monde, mais il y avait quand même quelque chose chez elle qui attirait les sens d'Aryana, sans qu'elle puisse détecter si c'était un danger ou non ; et bien qu'elle n'ait pas l'air menaçante, elle fut rassurée de constater que son geste naturel typiquement humain avait produit son petit effet. Les regards inquisiteurs de la blonde étaient moins poussés. Si elle faisait tout son possible pour avoir l'air normale parmi cette foule d'anonymes, ce n'était pas pour rien, et elle n'apprécierait pas que quelqu'un détecte une particularité qui serait susceptible de la faire repérer. Même si c'était assez invraisemblable, mieux valait être prudente.

- Grâce à vous, oui. Bon, au moins elle avait sauvé une vie aujourd'hui, intégration chez les humains grâce aux BA : +10 ! Je vous en remercie, d’ailleurs. J’espère que je ne vous ai pas fait mal. Très bien, la conversation restait tout à fait banale, rien à signaler. Une légère esquisse de sourire se forma sur les lèvres d'Aryana, et ses yeux bleus scintillèrent, elle haussa les épaules et secoua la tête, regardant la jeune fille blonde d'un air mi-amusé, mi-intrigué.

- Non, pas du tout. La jeune elfe restait quand même un peu sur la défensive, bien que face aux yeux du reste du monde, cet échange était tout ce qu'il y a de plus banal entre deux personnes venant de se heurter - quoi qu'à cette époque être poli n'était plus vraiment banal. Et pourtant, il subsistait comme un atmosphère étrange entre leurs regards, et lui était impossible de mettre le doigt sur la cause de cette drôle d'impression. Mais finalement, la jeune fille reprit la parole, désignant les bornes plus loin, et coupa court à ses réflexions.

- Je vais peut-être vous paraître étrange mais si vous voulez, on peut continuer à discuter en allant vers les quais, non ? Aryana perdit son sourire et son expression se figea, une foule de pensées tourbillonnantes ayant fait irruption tout à coup dans sa tête. Elle ouvrit la bouche pour rétorquer, mais aucun son ne sortit, elle n'arrivait pas à formuler de réponse, alors elle la referma et baissa un instant les yeux. Elle réfléchissait à toute vitesse. La conversation prenait une allure beaucoup moins banale à ce stade, il s'agissait d'aller plus loin dans la conversation, et Aryana ne savait pas jusqu'où cela la mènerait. De plus, d'un point de vue strictement rationnel, elle était en train d'aller vers son cours, et elle ne voulait pas passer pour une cancre rebelle à la noix. Aussi, elle pensait avoir pris sa décision lorsqu'elle releva les yeux vers son interlocutrice, mais se heurta à son regard. Comme une douce résignation, mais aussi un brin d'espoir. Cet entretien allait décidément trop loin. Aryana n'était pas effrayée, mais ne voulait pas se mouiller, aussi elle tâcha de durcir légèrement son regard, sur la défensive, sans paraître trop brutale.

- Désolée, j'aurais aimé rester, mais il faut que j'aille en cours. Elle avait lâché cette phrase d'une voix plutôt grave et douce, pour atténuer la dureté qu'elle sentait poindre dans son regard. Cette inconnue déclenchait chez elle autant de curiosité que de méfiance, et involontairement la froideur de ses yeux repoussait toute tentative d'approche, bien qu'elle aurait effectivement aimé en apprendre plus sur elle. Mais ses paroles avaient relancé la banalité de la conversation, et elle gravit une marche pour bien montrer qu'il fallait en finir là et qu'elle devait partir. Mais loin, tout au fond d'elle, elle savait que cette rencontre n'était pas anodine, et se sentait fermement convaincue qu'elle ne tarderait pas à recroiser les yeux sombres de la blonde.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H. Petra Limovitch
Admin
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   Ven 22 Juin - 21:54

La réaction immédiate qu’eut l’inconnue à sa proposition fit grimacer intérieurement Petra. Elle savait qu’elle aurait du tenir sa langue. Mais ce n’était pas dans son caractère. Ca ne le serait jamais. Alors même si la jeune femme face à elle venait de perdre son sourire au profit d’une expression plus fermée, elle ne devait pas regretter ce qu’elle avait fait. Peut-être que malgré cela, la réponse qui lui serait faite serait positive, en plus. Elle ne devait pas s’emporter et imaginer mille malheurs. Ce n’était pas du tout elle, de réagir ainsi. Une douleur sèche dans ses mains se manifesta à cet instant et elle comprit ce qui la rendait si nerveuse. La faim. Rien que la faim. Calmée, elle attendit que son interlocutrice reprenne la parole en prenant sur elle, sachant que, quoiqu’elle reçoive comme réponse, elle pourrait se rassasier rapidement.

Elle la vit ainsi ouvrir la bouche, une seconde plus tard, mais fut surprise de voir qu’aucun mot n’en sortit. Fronçant les sourcils, la blonde se demanda ce qui avait bien pu mettre l’inconnue dans cet état, quel implicite elle avait lu dans sa question innocente pour hésiter de cette façon. Néanmoins, là, elle était parfaitement consciente du fait que ce n’était pas le genre de questions à poser. Notamment parce que cela risquait de perturber d’autant plus la jeune brune dont l’attention était décidément à cent lieues d’elle. Alors qu’elle se faisait cette réflexion, les yeux bleu-glace se replongèrent dans les siens, subitement, sans un coup de semonce, et elle les trouva moins durs qu’auparavant. L’impression ne dura qu’un instant, toutefois, et elle se retrouva de nouveau face aux pupilles qui l’avaient troublée, dès le début.

- Désolée, j'aurais aimé rester, mais il faut que j'aille en cours, répondit leur propriétaire doucement, sa voix agréablement grave donnant l’impression à Petra qu’elle disait la vérité. Qu’elle regrettait vraiment de devoir partir.

Hochant la tête, l’Absorbeuse sourit gentiment, compréhensive, pendant que l’inconnue se hissait sur la première marche, prête à gravir les autres. Elle lui fit un signe de la main et l’observa monter rapidement l’escalier en se demandant si elles auraient la chance de se recroiser, sous peu. Elle en doutait mais savait qu’il ne fallait pas sous-estimer le Destin. Alors, s’en remettant à lui, elle tourna les talons et s’enfonça dans les profondeurs du réseau métropolitain, l’esprit focalisé sur son futur repas. Se poser tant de questions en si peu de temps avait fini de lui aiguiser l’appétit et ses mains commençaient à sérieusement la faire souffrir, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doppelwelt.bbfr.net
Rune Draconis

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   Lun 25 Juin - 20:35

Alors qu'elle se retournait et entamait l'ascension des escaliers, Rune vit la jeune fille lui adresser un signe de la main. Oui, décidément, même ce geste semblait lui indiquer que leur rencontre n'était pas anodine, et que très certainement leurs chemins se recroiseraient. Alors qu'elle débouchait de la sortie du métro, évitant avec adresse les gens qui fourmillaient autour d'elle, la jeune elfe méditait sérieusement sur les affinités qu'il est possible d'avoir avec le Destin. Certains de son peuple y croyaient fermement, pouvaient-ils dire vrai ? Réalisant soudain où toutes ses pensées la menaient, Rune secoua la tête en affichant un petit sourire. Décidément, cette inconnue aux yeux sombres lui remuait complètement les idées ! Elle ne savait même plus à quelle cours elle devait se rendre, ni devant quelle salle elle devrait se trouver dans précisément 5 minutes. Comment était-il possible qu'une rencontre anodine puisse autant la perturber ?

Mais alors, était-elle vraiment anodine ? Cette rencontre, et surtout cette personne... Pouvait-on les qualifier de normal ? Rune en était à ce stade de réflexion lorsqu'elle franchit les grilles d'entrée de l'université. Ses sens aiguisés d'elfe ne pouvait pas la tromper, ainsi cette jeune fille était différente, elle en était certaine au fond d'elle ! Relevant la tête, elle choisit de ne plus y penser pour le moment. Elle avait une journée de cours devant elle, et à présent, il devenait urgent de se rappeler où il fallait qu'elle aille étudier... Repérant un élève de son groupe, elle le suivit, excitée à l'idée d'un jour recroiser cette incroyable créature du métro !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Young Folks - Rune&Heart I   

Revenir en haut Aller en bas
 
Young Folks - Rune&Heart I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recaro young profi plus
» recaro young profil plus - jusque quelle taille ?
» Recaro Young Profi Plus - Polystyrene fissuré au niveau de la tétière
» Mon dilemme: changer de cosy ou de poussette???
» Après coque : iseos ou recaro young sport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doubleland :: Spandau :: Les rues-
Sauter vers: